Choisir son interculture pour cet été

IntercultureAvez-vous réfléchi à votre interculture pour cet été ? Voici un tour d’horizon des solutions proposées par Semences de France.

Vous êtes éleveur et vous voulez profiter du fourrage

Entre deux cultures d’hiver

– I-Sol Estival :

Les espèces de ce mélange résistent aux conditions sèches et sont aptes à fournir du fourrage 70 à 80 jours après semis. Ce mélange est destiné à la fauche (enrubannage, foin ou ensilage) ou au pâturage car non météorisant.   Composition : moha et trèfle d’Alexandrie.

Entre une culture d’hiver et une culture de printemps

Colza Mosa type 00 :

Pour un semis de juillet à fin août et une exploitation 90 jours après. Ce colza est feuillu, très digestible, et avec une faible teneur en acide érucique et glucosinolate.

– Les Mélios N’RGI et N’RGI Max :

Semées en fin d’été, ces associations offrent une production rapide à l’automne et un bon rendement au printemps. Plusieurs trèfles annuels sont présents afin d’assurer des coupes à l’automne et au printemps.

Composition : ray-grass d’Italie alternatif diploïde et trèfles annuels 

– I-Sol Mix :

Ce mélange produit rapidement une biomasse importante. Cette interculture constitue un fourrage de qualité.

Composition : vesce et avoine rude

Semis précoce

Sorgho fourrager hybride Sudal :

Si vous recherchez un semis précoce de mi-mai à fin juin, privilégiez le sorghofourrager hybride Sudal. Son système racinaire permet de structurer le sol et de pomper les reliquats d’azote. La récolte peut intervenir 70 jours après semis. Il peut être fauché ou pâturé à partir de 50 centimètres de haut en raison de sa faible teneur en acide cyanhydrique.

Vous êtes céréalier

Entre deux cultures d’hiver

– I-Sol Direct :

Ces espèces estivales se développent rapidement, en moins de 50 jours. I-Sol Direct est à positionner entre deux cultures de vente afin de rompre le cycle des rotations céréalières et de concurrencer les adventices. Ce mélange améliore le fonctionnement du sol en stimulant la vie microbienne et en augmentant la teneur en matière organique. Sa destruction est facile. Composition : sarrasin et trèfle d’Alexandrie

Entre une culture d’hiver et une culture de printemps

– I-Sol Rustik :

Ce mélange est complet grâce aux différentes espèces. Il couvre rapidement le sol et se détruit facilement. Il réduit le réservoir de nématodes du sol. Il est adapté à toutes les rotations.

Composition : phacélie, avoine strigosa Pratex,  vesce de printemps et moutarde très tardive anti-nématodes.

– I-Sol Cereal :

Ce mélange couvre très rapidement le sol et réduit le réservoir de nématodes. Même type de mélange qu’I-Sol Rustik mais il est enrichi en légumineuse, avec la graminée en moins (avoine).

Composition : phacélie, lentille, moutarde très tardive anti-nématodes et  vesce de printemps.

– I-Sol TCS :

Ce mélange est complet. Il joue son rôle : capter l’azote et le libérer dans le temps. Il a un effet booster sur la fertilité du sol. Il travaille tous les horizons du sol.

Composition : pois fourrager printemps, vesce de printemps, trèfle Squarosum,  trèfle d’Alexandrie, phacélie, avoine strigosa Pratex et radis anti-nématode.

– I-Sol Azote :

Ce mélange est apprécié par les céréaliers en recherche d’azote. Son installation rapide concurrence les repousses et les adventices. La conjugaison des quatre systèmes racinaires permet un travail efficace de l’horizon 0-25 cm.

Composition : phacélie, trèfle d’Alexandrie, vesce de printemps et moutarde très tardive anti-nématodes.